Agression sexuelle

« Dans ma famille, je n‘avais pas appris à dire non. Je ne savais même pas que ce droit existait. J’ai grandi et appris à faire ce que les autres attendaient de moi. Par après , avec mon groupe de soutien , j’ai appris à m’affirmer. Cela n‘a pas toujours été facile ,au début, un sentiment de culpabilité et de peur m’envahissait . Mais, dernièrement, je me suis surprise a dire non a une de mes collègues sans aucune difficulté et sachant très bien que j’avais ce droit.
Merci Trêve pour elles! »
Diane

Notre définition

L’agression à caractère sexuel est un acte de domination, d’humiliation, d’abus de pouvoir et c’est un acte criminel. Elle se manifeste par des paroles ou gestes à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage.

Selon l’organisme, les agressions à caractère sexuel sont au cœur même d’une société dans laquelle les structures sociales, politiques et économiques sont déterminées sur des valeurs sexistes. Les femmes peuvent prendre alors conscience que les agressions à caractère sexuel ne sont pas des actes isolés auxquels elles auraient plus ou moins contribués, mais bien la manifestation de rapports inégalitaires entre les hommes et les femmes.  C’est donc un problème social et non individuel.

Une agression à caractère sexuel peut se produire n’importe où et n’importe quand, à toute heure du jour ou de la nuit. Les agressions à caractère sexuel peuvent aussi prendre différentes formes (harcèlement sexuel, exhibitionnisme, voyeurisme, attouchement sexuel, viol).

Les mythes et les préjugés face aux agressions à caractère sexuel influencent notre perception de ces dernières et de leurs conséquences.

Les mythes et les préjugés à propos des victimes d’agressions sexuelles sont nombreux et tenaces. Exemple : « Les femmes provoquent l’agression sexuelle », Ce mythe a pour but de rendre les femmes responsables  des agressions sexuelles dont elles sont victimes et de limiter la liberté d’être et d’agir de celles-ci. Le seul  responsable est l’agresseur, aucune personne  ne mérite et ne cherche à être agressée.

Un mythe ce n’est pas la réalité. Il est donc important d’avoir des informations justes sur les agressions à caractère sexuel.

RAPPORTS D’ACTIVITÉS ANNUELS:

Rapport Annuel 2011-2012_Final

Rapport Annuel 2012-2013 Final

Rapport Annuel final 2013-2014