CALACS Trêve pour Elles

Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel

Définition

fa-

Une agression à caractère sexuel (ACS) est un acte criminel. Il s’agit d’un acte de domination, d’humiliation, d’abus de pouvoir. L’ACS porte atteinte aux droits fondamentaux. Elle se manifeste par des paroles ou gestes à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée et dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage. La violence sexuelle est présente dans toutes les classes de la société, et ce, peu importe l’âge, le sexe, la culture, l’état civil, la religion ou l’orientation sexuelle. Cela peut se produire dans un endroit privé, en public ou par le biais de moyens technologiques.

fa-

Selon le CALACS Trêve pour Elles, les agressions à caractère sexuel sont au cœur même d’une société dans laquelle les structures sociales, politiques et économiques sont déterminées sur des valeurs sexistes. Les femmes peuvent alors prendre conscience que les agressions à caractère sexuel ne sont pas des actes isolés auxquels elles auraient plus ou moins contribué, mais bien la manifestation de rapports inégalitaires entre les hommes et les femmes. Cela s’explique par la socialisation différenciée des filles et des garçons, les rapports inégalitaires, la banalisation de la violence sexuelle ainsi que le manque d’information et d’éducation en ce qui a trait aux relations saines et à la sexualité. C’est donc un problème social et non individuel.

Les agressions à caractère sexuel peuvent prendre différentes formes : viol, inceste, agression sexuelle par intoxication volontaire ou involontaire, attouchement sexuel, harcèlement sexuel, exploitation sexuelle, pornographie juvénile, diffusion non consensuelle d’image intime, exhibitionnisme, voyeurisme, frotteurisme, mutilation génitale féminine, cyberagression, entre autres.

material-

Les conséquences des agressions sexuelles sont multiples et peuvent se manifester de plusieurs façons et à différents moments de la vie de la personne qui a subi une agression à caractère sexuel. Voici quelques exemples de conséquences : désordre émotionnel, problèmes de santé physique, problèmes de sommeil, problèmes alimentaires, grossesse non désirée, difficultés dans les relations interpersonnelles, comportements autodestructeurs, anxiété, dissociation, faible estime de soi, isolement, image négative de soi, difficultés en lien avec l’intimité et la sexualité, sentiments de honte et de culpabilité, dépression, etc.

Ces conséquences sont des réactions normales survenant à la suite d’une agression à caractère sexuel. Les conséquences rappellent que l’agression à caractère sexuel est un événement traumatisant.

Position abolitionniste

 

Le CALACS Trêve pour Elles lutte pour une société libérée de la prostitution et de toutes les autres formes d’exploitations sexuelles. Nous dénonçons le fait que l’exploitation sexuelle est fondée sur la marchandisation du corps et sur le contrôle de la sexualité des femmes, par les hommes (principalement).

Ainsi, en lien avec différents contextes de vulnérabilités, nous croyons que la prostitution est présente dans une société où les rapports de pouvoir sont inégaux et dus au manque de liberté des femmes sur leurs choix dans la vie. Au niveau politique, l’abolition appliquée à la prostitution signifie de lutter contre l’exploitation sexuelle et contre les systèmes « prostituteurs ». Nous nous engageons à lutter contre la prostitution ou toutes autres formes d’exploitations sexuelles pour prôner le respect des droits de la personne, pour l’égalité des sexes et pour l’élimination des violences.

Le CALACS Trêve pour Elles est solidaire de toutes personnes exploitées sexuellement. Il importe de savoir que les intervenantes accompagnent les femmes, à travers la relation d’aide, à surmonter les conséquences et les impacts des agressions subies peu importe leurs réalités et sans aucun jugement.