CALACS Trêve pour Elles

Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel

 

L’approche intersectionnelle

 

Dans la perspective d’améliorer nos pratiques de l’intervention féministe et de pallier ses limites, nous intégrons l’approche intersectionnelle pour analyser les différents rapports de domination/pouvoir (racisme, sexisme, homophobie, transphobie, capacitisme, colonialisme…etc.) et leur imbrication, pour tenter de les déconstruire.

Cette analyse de rapports de domination est réalisée au sein de notre organisme, telle une remise en question, afin de saisir de quelle manière le CALACS Trêve pour Elles, du fait des pratiques et approches adoptées depuis sa création, a contribué à renforcer des discriminations et oppressions à l’égard des personnes issues de groupes minorisés. Ce processus nous permet également de saisir la complexité des identités, en partant de ces mêmes rapports de pouvoir.

Concrètement, nous tenons compte de la pluralité des réalités des femmes et personnes non-binaires ainsi que leurs besoins, et reconnaissons que l’entrecroisement des systèmes d’oppression et des inégalités a une incidence sur leurs vécus. Ces inégalités se manifestent, notamment, dans différentes formes de violence, y compris les agressions à caractère sexuel. Dans la perspective d’amélioration de nos pratiques, nous adoptons également une approche réflexive quant à nos pratiques, nos biais et nos privilèges.

Notre rôle

 

Les personnes intervenantes du CALACS Trêve pour Elles n’ont donc pas un rôle d’expertes, elles ont un rôle de soutien dans un contexte de relation d’aide. Elles sont là pour écouter, encourager, partager leurs connaissances, outiller, aider les personnes survivantes à faire des prises de conscience et les accompagner dans leur démarche.

Quiconque œuvre auprès des personnes agressées sexuellement a acquis une expertise qui doit servir à la réalisation d’actions concrètes. Nous souhaitons susciter des changements sociaux qui amélioreront la vie en société et favoriseront l’élimination des agressions sexuelles. Il importe de contribuer à rehausser le niveau de connaissance et changer le discours de la population afin d’éliminer les préjugés concernant la problématique des agressions à caractère sexuel, d’encourager la sensibilisation et la dénonciation des agressions à caractère sexuel.

Les objectifs de l’intervention :

et-E

Acquérir une plus grande estime de soi

et-E

Prendre conscience que les violences sexuelles trouvent leur origine dans les conditions économiques, politiques et sociales

et-E

Exprimer ses besoins et ses désirs

et-E

Se libérer des rôles et des stéréotypes sexuels

et-E

Permettre l’expression de nouvelles valeurs

et-E

Prendre des décisions de façon autonome

et-E

Prendre conscience de son corps, de sa sexualité et de son plaisir

et-E

Proposer une démarche collective comme partie intégrante à une démarche personnelle

Merci à nos partenaires